Actualités de Dissidences

150 ANS DE LA COMMUNE DE PARIS

Jusqu’au mois de mai, des comptes rendus, des liens vers des ressources, des analyses visuelles, etc.

Jean-Pierre Chabrol, « Thiebaut, intrépide gavroche de la Commune de 1871 », La Vie ouvrière (CGT), série « Pages héroïques », n° 342, 22-28 mars 1951, p. 11 [source : Bibliothèque universitaire de Dijon]

1) Nos comptes rendus sur la Commune de Paris. (Les anciens sont indiqués par une *)

Paul Lidsky, Les écrivains contre la Commune, Paris, La Découverte, 2021, 238 pages, 12 €. Lire ici 

Hugues Lenoir et Gilles Bounoure, La Commune, Rimbaud & Andrieu. Éducation populaire, histoire et poésie, Paris, éditions du Monde libertaire, collection « Notre histoire », 2021, 91 pages, 8 €. Lire ici 

Jean-Baptiste Thomas, Découvrir la Commune de Paris, Paris, Éditions sociales, 2021, 195 pages, 10 €, suivi d’un entretien avec M. Audin. Lire ici 

Michèle Audin, La semaine sanglante. Mai 1871. Légendes et comptes, Paris, Libertalia, 2021, 257 pages, 10 €. Lire ici 

* Patrick Pécherot, Une Plaie ouverte, Paris, Gallimard, collection « Série noire », 2015, 276 pages, 16,90 €. Lire ici 

Kristin Ross, Rimbaud, la Commune de Paris et l'invention de l'histoire  spatiale, Paris, Les prairies ordinaires, collection « Singulières  modernités », 2013, 233 pages, 19 €. | Dissidences : le blog

* Kristin Ross, Rimbaud, la Commune de Paris et l’invention de l’histoire spatiale, Paris, Les prairies ordinaires, collection « Singulières modernités », 2013, 233 pages, 19 €. Lire ici

* Lucien Descaves, Philémon Vieux de la Vieille. Roman de la Commune, de l’exil et du retour, Paris, La Découverte, 2019, 343 pages, 22 €. Lire ici 

* Wilfrid Lupano, Xavier Fourquemin, Anouk Bell, Communardes ! Nous ne dirons rien de leurs femelles, Paris, Vents d’ouest, 2016, 58 pages, 14,50 €. Lire ici 

* Laëtitia Rouxel, Roland Michon, Des graines sous la neige. Nathalie Lemel. Communarde et visionnaire, Chateaulin (29), Locus Solus, 2017, 144 pages, 20 €. Lire ici 

2) Ressources

Un blog incontournable sur la Commune de Paris, celui de Michèle Audin. De nombreux articles (répertoriés dans un sommaire), une liste exhaustive d’ouvrages anciens et récents, une chronologie, des portraits (communards hommes et femmes, etc.), des liens, etc. Lire ici 

3) Analyse visuelle

Communism]. Alexander Trachtenberg. William Siegel, illustrator. | Lot  #91195 | Heritage Auctions

par Christian Beuvain

La couverture de l’album dessiné par Tardi, sur un texte de Jean Vautrin, est un instantané de la journée du 18 mars 1971, sur la butte Montmartre, lorsque le peuple de Paris s’oppose à la saisie des canons, de « ses » canons, par l’armée. Instantané croqué par le dessinateur, moment où tout n’a pas encore basculé. On s’épie de part et d’autre, on se toise, la foule composée à part égale d’hommes armés, de femmes et de gamins crie et injurie la longue colonne des soldats et leur officier, qui barrent l’accès aux canons. On sent que tout peut basculer d’un instant à l’autre, que tout va sans doute basculer.

Tardi met ici en exergue la symbolique habituelle du visuel ouvrier et révolutionnaire, drapeau rouge, bonnet phrygien, marteau porté avec fierté par un robuste travailleur, ainsi que des personnages du récit de Vautrin, la chanteuse de caf’ conc’ (Café-concert) dépoitraillée et le policier aux allures de Javert, en manteau noir. Les gamins des rues sont indéniablement tous inspirés de Gavroche.
Deux couleurs seulement sont utilisées. Le rouge des trois drapeaux, vif, éclatant, se détache sur les traits noirs et gris des personnages. La séquence s’articule classiquement en un premier plan avec le peuple, élément principal de la composition, celui qui donne le la : les familles, l’ouvrier au marteau, la femme dépoitraillée, les gamins des rues. La représentation est celle d’un désordre, d’un manque d’organisation. La ligne ordonnée des soldats avec un chef, les baïonnettes des fusils levées forment le second plan, et l’arrière plan laisse voir les canon, tout aussi alignés, prêts à partir. Les drapeaux, taches rouges bien visibles, forment la frontière entre le désordre populaire et l’armée de l’ordre. Au tout premier plan, des espaces vides indiquent que d’autres manifestants peuvent encore arriver, pour renforcer la pression populaire.

Tardi reprends ici une vision populaire mythique des manifestations et des émeutes du Paris du XIXe siècle, avant les affrontements. Avant les barricades. Le peuple se déploie. L’espace est à prendre. Ensuite, invariablement, l’espace se rétrécit sous les charges de cavalerie. La barricade s’érige en défense de ce qui reste de territoire libre. Mais le 18 mars, nous n’en sommes pas là. Tous les espoirs semblent permis.

Notre billet du mois (mars 2021)

Guillaume Roubaud-Quashie (dir.), Les Lettres françaises. Cinquante ans d’aventures culturelles, Paris, Hermann, 2019, 1 025 pages, 45 €. Lire ici 

par Frédéric Thomas

LES DERNIERS BILLETS DU BLOG :

« PLONGER DANS L’INCONNU AVEC DES IDEES CLAIRES ». MARTINE VIDAL (1924-2021) Lire ici

Un billet de Frédéric Thomas

LE MOT EST FAIBLE. Deux ouvrages, un triptyque et un pas d’écart… A propos de : Samuel Hayat, Démocratie, et Guillaume Mazeau, Histoire, Paris, Anamosa, collection « Le mot est faible », 2020. Lire ici

Un billet de Vincent Chambarlhac

 

Nos comptes rendus mensuels (février 2021)

Christophe Naudin, Journal d’un rescapé du Bataclan. Être historien et victime d’attentat, Paris, Libertalia, 2020 suivi d’un entretien avec l’auteur. Lire ici 

Émile Morel, Les Gueules noires. Illustré par Steinlen, Garches, éditions À propos, 2020, 279 pages, 20 €. Lire ici 

Emma Goldman, L’Agonie de la Révolution. Mes deux années en Russie (1920-1921) (My further disillusionment in Russia), Paris, Les Nuits rouges, 2017 (édition originale en 1929), 338 pages, 15 €. Lire ici 

Bernard Noël, Michel Surya, Sur le peu de révolution, Toulon, La Nerthe, 71 pages, 12 €. Lire ici 

Frédéric Lordon, Vivre sans ? Institutions, police, travail, argent..., Paris, La fabrique, 2019, 300 pages, 14 €. Lire ici 

Filippos Katsanos, La littérature des mystères. Poétique historique d’un succès médiatique du XIXe siècle en France, en Grèce et en Grande-Bretagne, Limoges, PULIM, 430 pages, 25 €. Lire ici 

Julien Allavena, L’hypothèse autonome, Paris, éditions Amsterdam, 280 pages 18 €. Lire ici 

Sudhir Hazareesingh, Toussaint Louverture, Paris, Flammarion, 2020, 574 pages, 29 €. Lire ici 

 

LE CHEVAL BLANC DE LENINE VIENT D’EMPORTER REGINE ROBIN

Un billet spécial de Christian Beuvain et Julien Hage

Chercheuse nomade et urbaine, déambulante passionnée de la modernité, « chiffonnière » obstinée des mots et des choses, Régine Robin, née Rivka Ajzersztejn le 10 décembre 1939 à Paris, vient de décéder à Montréal le 3 février 2021. De Paris à Montréal, en passant par Berlin et New York, Buenos Aires et Shangai, elle arpenta aussi d’un esprit insatiable les disciplines des sciences humaines et sociales : histoire, linguistique, sociologie, littérature, philosophie, psychanalyse. Comme un idéal de la recherche en actes : tous les terrains, toutes les époques, toutes les méthodes, les objets les plus audacieux ; aussi l’ écriture, la création, une subjectivité assumée et une rare bienveillance pour les jeunes collègues, comme pour ses collègues étrangers. Un esprit sans frontières, une liberté dans ses œuvres, qui demeurent, toujours, pleins de mordant, de méthode, d’invention et d’intérêt aujourd’hui. Lire la suite ici 

 

**********************************

LE COIN DES REVUES

Les comptes rendus des revues suivantes, Cahiers du mouvement ouvrier (n° 70), Vacarme (n° 73) et Ni patrie ni frontières (n° 54/55, 56/57) se trouvent dans notre Coin des Revues, ici (13 septembre 2016).

  

Dissidences en revues

La revue aux éditions du Bord de l’eau

La revue électronique hébergée sur le site de la MSH de Dijon

 
  http://revuesshs.u-bourgogne.fr/dissidences/images/logo%20vin%20SHS%20copie1.jpg

Printemps 2013 : numéro 5

Articles et documents. Compléments du volume : syndicalismes dans l’horizon révolutionnaire

Notes de lecture : autour du post-colonialisme

La revue des revues

Outils : entretiens avec des militants de la LCR

http://revuesshs.u-bourgogne.fr/dissidences/images/logo%20vin%20SHS%20copie1.jpg

Automne 2012 : numéro 4

Articles : varia

La revue des revues

Le mouvement ouvrier et révolutionnaire aux Etats-Unis en comptes rendus

Parcours révolutionnaires : Daniel Bensaïd

Outils : la Bataille socialiste, la Gauche révolutionnaire, et les cahiers Rouges en inventaire

http://revuesshs.u-bourgogne.fr/dissidences/images/logo%20vin%20SHS%20copie1.jpg

Printemps 2012 : numéro 3

Articles : varia

Notes de lectures : autour de la LCR et de la naissance du NPA jusqu’à la candidature de Philippe Poutou

Notes de lectures : Trotsky en biographies

Outils : le maoïsme français

Représentations : d’octobre 17 et de son 90ème anniversaire

Revue des revues

Parcours révolutionnaires : Victor Serge

Complément du numéro : Musique et révolution

http://revuesshs.u-bourgogne.fr/dissidences/images/logo%20vin%20SHS%20copie1.jpg

Automne 2011 : numéro 2

Articles : varia

Notes de lectures

 Outils : le trotskysme en France

Représentations : de la France

Comptes rendus : le mouvement trotskyste

http://revuesshs.u-bourgogne.fr/dissidences/images/logo%20vin%20SHS%20copie1.jpg

Printemps 2011 : numéro 1

Articles : varia

Notes de lectures

 Outils : la gauche socialiste de 1921 à 1933 en documents

Représentations : de la Chine

Revue des revues

3 réflexions sur « Actualités de Dissidences »

  1. Christian Mahieux

    Bonjour,

    ce message, juste pour vous informer que nous avons mis un lien avec votre site, à partir de celui de la revue Les utopiques : http://www.lesutopiques.org/

    Nous espérons contribuer ainsi, modestement, aux nécessaires échanges entres forces luttant pour l’émancipation sociale.

    Amicalement.

    Christian Mahieux
    +33 (0)6 83 43 00 84
    mahieux@solidaires.org

    Union syndicale Solidaires
    http://www.solidaires.org
    Fédération des syndicats SUD-Rail
    http://www.sudrail.fr

    Répondre
    1. dissidences Auteur de l’article

      Bonjour

      Nous vous remercions pour ce lien sur votre site. Nous tenons néanmoins à préciser que nous n’appartenons, en tant que « Dissidences », ni à la sphère politique ni à la sphère syndicale (ceci indépendamment des engagements personnels de telle ou tel), mais que nous sommes un collectif interdisciplinaire (historiens, sociologues, philosophes etc.) qui tentons de pratiquer une histoire sociale et culturelle des extrêmes gauches et des avant-gardes politiques et/ou culturelles, afin de rendre lisibles, visibles et surtout intelligibles les différentes luttes et forces d’émancipation sociale (que vous évoquez) des siècles passés. Amicalement. C.Beuvain pour Dissidences.

      Répondre
  2. RUSCIO Alain

    Merci à JG Lanuque pour sa critique de mon ouvrage NOSTALGÉRIE. Je n’ai pas son adresse électronique perso, prière de lui transmettre ces remerciements.

    Amitiés

    Alain Ruscio

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.