Lénine, Conscience et volonté révolutionnaires, Montreuil, éditions Science marxiste, collection « Documents », 2012, 214 pages, 10 €.

Un compte rendu de Jean-Guillaume Lanuque

Après les précieux ouvrages de G. Munis et P. Frölich1, parus dans la même collection, c’est à un livre hybride que les éditions Science marxiste nous confrontent. Sans doute pour ouvrir à une approche de la pensée de Lénine, dont bon nombre d’opuscules ont déjà été réédités dans la même maison, Conscience et volonté révolutionnaires est une anthologie composée à partir d’un peu moins d’une vingtaine d’autres livres, couvrant l’ensemble de sa vie militante, et émaillée de plusieurs photographies. On retrouve ainsi des extraits de Trotsky, Gérard Walter, Christopher Hill, Pierre Broué, Victor Serge ou d’autres camarades et témoins des événements révolutionnaires.

Toutefois, plusieurs limites sont à déplorer. D’abord, le fait que cette édition française ne soit que la transposition de l’édition originale italienne, datant de 1984, d’où l’absence d’études plus récentes2 et même d’une bibliographie détaillée. Ensuite, son caractère nettement apologétique, qui écarte tout retour critique sur son action, et conduit à insister sur la rigueur de son analyse, l’importance de son sens pratique ou sa capacité d’organisation. Plusieurs extraits datent d’ailleurs de la période stalinienne ou khrouchtchevienne, au risque d’une certaine réécriture de l’histoire. A l’inverse, rien sur les témoignages de H.G. Wells ou B. Russell.

Enfin, cette publication « patchwork » est également l’occasion d’insérer un nombre certain d’écrits d’Arrigo Cervetto en particulier, souvent assez schématiques d’ailleurs, autrement dit d’insister sur la prétendue continuité entre Lénine et le courant incarné par Lotta communista. La lecture de certains passages de Conscience et volonté révolutionnaires peut cependant donner envie de lire des classiques de l’histoire des révolutions, ainsi de L’an 1 de la révolution russe de Victor Serge ou de Révolution en Allemagne de Pierre Broué.

1 Leçons d’une défaite, promesse de victoire du premier et l’Autobiographie du second, tous deux chroniqués dans notre revue électronique.

2 Citons en particulier Jean-Jacques Marie, Lénine. La révolution permanente, Payot, 2011, chroniqué sur le blog de Dissidences (http://dissidences.hypotheses.org/80).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.