Le programme du séminaire : formes brèves de l’imprimé

Responsables scientifiques : Vincent Chambarlhac et Julien Hage.

Centre Georges Chevrier, FRE 3499, Université de Bourgogne (Dijon).

Lieu : Bibliothèque du centre Georges Chevrier, Dijon, Université de Bourgogne.

À l’heure du web 2.0, le succès considérable de la brochure Indignez-vous de Stéphane Hessel est venu rappeler toute l’importance politique et culturelle des formes brèves de l’imprimé dans les sociétés d’Europe occidentale depuis l’invention de l’imprimerie, et plus encore depuis l’avènement des sociétés industrielles. Composés dans l’urgence, réactifs sur l’actualité, feuilles, tracts, dessins, caricatures et brochures de toutes sortes ont ainsi  fleuri massivement lors de chaque crise politique et ont joué un rôle majeur dans l’expression des conflictualités contemporaines, dans les circulations des idées et dans la politisation des masses. Au croisement des différentes disciplines des sciences humaines et sociales, il s’agit d’interroger d’une manière globale aussi bien leurs supports matériels et leurs contenus politiques et esthétiques que leurs usages sociaux et leur rôle dans la cristallisation des identités politiques et dans la construction des imaginaires sociaux.

 

Séance 1 : vendredi 18 janvier 2013, 10-12h.
Frédéric Thomas, Pour un surréalisme de circonstance, La guérilla culturelle des surréalistes belges.

Séance 2 : jeudi 14 février 2013, 14-16h.
Emmanuel Guy (responsable du fonds Guy Debord à la BNF / Université Paris Nord Villetaneuse et Paris Ouest Nanterre), « Vu leurs pratiques, leurs théories doivent être vachement radicales » : les situationnistes et la bande-dessinée.

Séance 3 : jeudi 14 mars 2013, 14-16h.
Patrick Marcolini (Université de Toulouse II-Le Mirail/ ENSSIB), La brochure subversive autoproduite, de 1968 à nos jours. Quand les techniques de production-diffusion et les politiques d’émancipation ne font qu’un.

Séance 4 : vendredi 29 mars 2013, 10-12h.
Julien Hage (Université de Bourgogne) : Le centre de propagande des républicains nationaux, matrice de l’hégémonie culturelle de la droite des années 1930 ?

 Séance 5 : jeudi 11 avril 2013,14-16h.
Virginie Lethier (Université de Besançon): L’identité éditoriale du quotidien régional, Le Petit Comtois de 1883 à 1913.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.