Marcel Gerber, Une passion méconnue d’Henri Guillemin : Léon Trotsky, Paris, Favre, 2012, 136 pages, 19 €

Un compte rendu de Jean-Guillaume Lanuque

Henri Guillemin (1903-1992) est un normalien, historien non académique, auteur d’une pléthore d’ouvrages, conférencier prolixe, qui s’est souvent fait remarquer, en particulier dans ses émissions pour la radio ou la télévision suisses, par un regard critique sur certaines figures historiques comme Napoléon Ier. Dans ce petit opuscule, à la mise en page particulièrement aérée, Marcel Gerber, qui l’a connu de 1978 à sa mort, évoque les échanges qu’il a pu avoir avec lui, reproduisant les lettres reçues d’Henri Guillemin (y compris les versions originales manuscrites). Il y a ajouté quelques photographies reprises des livres de référence proposés par David King.

Au-delà de l’évocation de ce chrétien social, ouvert aux espoirs révolutionnaires (ceux de la révolution sandiniste sont ainsi évoqués) et aux remises en cause de ses certitudes apparentes (sur la nature de la guerre d’Espagne et ses enjeux révolutionnaires, sur l’opposition Staline/Trotsky, vue comme un affrontement personnel aux enjeux politiques similaires), Marcel Gerber, ingénieur et membre de la Ligue marxiste révolutionnaire[1] en profite pour (ré)affirmer une vision trotskyste de l’histoire (les livres de Jean-Jacques Marie sont abondamment cités). Dans ce cadre, parler de passion à l’égard de Trotsky est sans doute excessif, quand bien même Henri Guillemin s’intéressa un temps au personnage, jusqu’à envisager la possibilité de lui consacrer un livre[2].

En fait, cet opuscule à l’intérêt limité, qui souffre de quelques fautes de relecture et erreurs de dates (Mitterrand élu président en juin 1981 !), vaut surtout par la liste des livres que Marcel Gerber prêta à Henri Guillemin afin qu’il affine sa vision de Trotsky et de la révolution russe, autant de fondamentaux bibliographiques utiles à rappeler. Citons entre autres Moscou sous Lénine d’Alfred Rosmer, Le dernier combat de Lénine de Moshe Lewin, Le léninisme sous Lénine de Marcel Liebman, les Mémoires d’un révolutionnaire de Victor Serge ou Révolution et contre-révolution en Espagne du trotskyste étasunien Felix Morrow.


[1]    Benoît Challand, La Ligue marxiste révolutionnaire en Suisse romande (1969-1980), Université de Fribourg, 2000, chroniqué dans Dissidences/BLEMR (ancienne série), n° 8, mai 2001 .

[2]    Il écrit ainsi le 13 décembre 1980 : « J’ai renoncé à mes recherches sur Trotsky. Un découragement. Ces monceaux de notes accumulées, je les abandonne (…) Je ne suis pas prêt, décidément, pour ces sortes de recherches. (…) Il me faudrait un tel travail d’investigations que je n’y puis plus songer à mon âge. » (p. 61).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.