Alba Balestri, La section italienne de la colonne Ascaso, Saint-Georges-d’Oléron, Éditions libertaires, 2015, 126 pages, 15 €.

 

Un compte rendu de Georges Ubbiali

Le sous-titre de cet ouvrage en indique clairement la dimension mémorielle, puisqu’il s’agit d’un « Hommage à Nino et à ses copains, combattants de la liberté sur le front d’Aragon (août 1936-mai 1937) », écrit par la fille du Nino en question. Comme l’écrit l’auteure : « Je dois l’avouer, j’ai voulu avant tout transmettre un peu de la mémoire de Nino, le réhabiliter en quelque sorte » (p. 6).

Il n’est pas question de mettre en cause cette volonté de réhabilitation, même si le lecteur peut être gêné par les règlements de compte familiaux à propos de l’attitude des frères et sœurs à l’égard du père au moment de sa mise en retraite. En revanche, la lecture de ce livre s’inscrit dans cette veine mémorielle. Son père fit partie de ces Italiens qui combattirent les fascistes dans une milice composée quasi-uniquement d’Italiens. L’activité de cette colonne a duré d’août 1936 à mai 1937, date de sa dissolution. Sur la base d’une documentation de seconde main dont émergent quelques travaux italiens, qui constituent l’apport principal de ce livre, Alba Balestri raconte en trois cursifs chapitres la constitution de la colonne, ses déboires, puis sa dissolution après les journées de mai 37 à Barcelone. En dehors des faits d’armes (sanglants) rappelés ici, l’intérêt principal du livre est d’illustrer à partir du cas d’une colonne composée de non-Espagnols le sort général des milices libertaires contraintes de se soumettre à la militarisation conduite par les autorités, avec le soutien et l’appui du Parti Communiste. Ceux qui refusèrent cette perspective intégrèrent la division Durutti, division militarisée, composée essentiellement de libertaires. Nino repartit vivant d’Espagne et s’est installé en France où il a fondé famille, avant de disparaître en 1983.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.