Tristan Thil, Zoé Thouron, Florange, une lutte d’aujourd’hui, Paris, Dargaud, 2014, 186 pages, 17,95 €.

 

Un compte rendu de Georges Ubbiali (avec l’aide amicale de Christian Beuvain)

On s’en souvient peut-être, au moment de la campagne présidentielle de 2012, le candidat socialiste François Hollande s’était rendu à Florange, cette usine de la sidérurgie rachetée quelques années plus tôt par l’entreprise indienne Mittal et menacée de fermeture. Le candidat avait alors promis qu’il ferait tout pour que le site ne ferme pas, que les deux derniers hauts fourneaux d’une Lorraine qui en avait compté plus d’une centaine au XXe siècle, ne cessent pas leur activité. Florange a finalement fermé. Néanmoins, les ouvriers ne se sont pas laissés faire et ont conduit une lutte de grande ampleur, faisant émerger un leader syndical, Édouard Martin, militant CFDT, porte-parole charismatique d’une communauté en lutte. Depuis, Édouard Martin s’est lancé en politique, au Parti socialiste, devenant en 2014 député européen.

Cette bande dessinée, tout en noir et blanc, raconte l’histoire de cette mobilisation chez Arcelor-Mittal qui avait défrayé la chronique sociale. Malheureusement, c’est plus comme monument funéraire – les dernières pages se déroulent d’ailleurs dans un cimetière, le narrateur ayant choisi de faire du décès de sa mère une allégorie de l’entreprise – que comme sommet du neuvième art que cet album peut être lu. S’il restitue avec fidélité et respect la lutte, ses difficultés et ses contradictions, le dessin de Zoé Thouron1 n’en est pas moins assez sommaire et naïf. La naïveté en matière d’expression artistique n’est d’ailleurs pas un obstacle, cela peut même être l’occasion d’une expression très personnelle, comme certains artistes ont pu le démontrer.

Mais ici, le trait s’apparente à l’ébauche d’une œuvre à venir. Au mieux peut-on créditer l’auteur, Tristan Thil, réalisateur par ailleurs de deux documentaires, Florange, dernier carré2 et Triche Industrielle3, d’appuyer son récit sur une documentation sans faille ainsi que sur un sens didactique appuyé (on songe notamment à l’explication des différentes phases de fonte de l’acier). Pourtant, certains pourraient penser que l’empathie pour les exploités ne saurait se dispenser les auteurs d’un travail graphique plus abouti, mieux léché.

1Zoé Thouron est la fille du dessinateur Lefred Thouron, qui publie dans de nombreux titres de la presse politique satirique (Le Canard enchaîné, Charlie Hebdo, CQFD, etc.). C’est son premier album.

2Tristan Thil, Florange dernier carré (Florange, l’acier trompé), film documentaire, 55 mn, produit par Citizen Films et Public Sénat, 2012-2013.

3Tristan Thil, Triche industrielle, film documentaire, 52 mn, produit par Citizen Films et Public Sénat, 2014.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.